Geneva Science and Diplomacy Anticipator

Samantha Besson, membre du Conseil de Fondation GESDA, inaugure sa leçon « Reconstruire l’ordre institutionnel international » au Collège de France

Dec 10, 2020

Titulaire de la chaire Droit international des institutions depuis 2019 au Collège de France, Samantha Besson y a tenu sa leçon inaugurale le jeudi 3 décembre, dont l’intégralité est disponible sur le site du Collège de France.

La professeure a ouvert son discours sur un fait historique choisi avec soin : le « Traité de Fribourg » – ville et Université où Samantha Besson enseigne également le droit international public et le droit européen – aussi connu comme « Traité de Paix perpétuelle », conclu par François 1er en 1516 (renouvelé en 1521) peu après la bataille de Marignan de 1515. Si seule cette dernière sera retenue par l’Histoire populaire, il n’en demeure pas moins que le Traité de Fribourg aura des portées importantes pour la France et la Confédération helvétique d’alors, garantissant la paix entre les deux pays pendant deux siècles. Cet accord marque le début de la neutralité de la Suisse en droit international, de son autonomie diplomatique, et de ses premiers pas sur la scène internationale.

Presque 500 ans plus tard, la symbolique est ainsi forte pour la Suissesse, spécialiste reconnue dans son domaine. Elle fait partie d’une génération de chercheuses et de chercheurs qui s’est attachée à redonner vie à la réflexion philosophique sur le droit international et ses institutions.

De nos jours, les institutions recouvrent non seulement les États et diverses organisations internationales, mais aussi de multiples organisations non gouvernementales et entreprises multinationales. Penser le droit international des institutions implique dès lors non seulement de procéder à une analyse attentive et critique de chacune de ces institutions publiques et privées, mais aussi à articuler des propositions pour une réforme prudente et cohérente de tout l’ordre institutionnel international face aux crises profondes qui le secouent désormais, et ce tant en Europe que dans le monde.

C’est cette recherche en droit international à la fois exigeante sur un plan scientifique et engagée en pratique, une recherche qui mobilise souvent plusieurs disciplines et savoirs, que Samantha Besson souhaite poursuivre et enseigner au Collège de France.

Sa biographie peut être consultée ici

Photo credit © Collège de France

Latest news